Articles de presse

  

presse longueurdonde 

« Christine Zufferey nous offre un disque entre rock et classique qui s’envole parfois vers quelque chose de plus baroque. …… Tales from the Underground est un disque mélancolique mais jamais triste. On y sent une émotion palpable qui fait toute la richesse de cet album à l’intensité musicale incontestable.»  Longueur d’ondes, France, printemps 2017

 

presse commentcamarche 

« Il est assez rare que la pochette d'un disque devienne l'un des éléments les plus attirants d'un disque. Pourtant, force est de reconnaître que dans le cas de l'album de Mary Zoo, on est en premier frappé par la richesse et l'originalité du livret qui accompagne la musique, un livret qui intègre des créations visuelles très fortes autour du thème des catacombes. Par bonheur, les chansons méritent tout autant le détour et cette fille de Boston qui a choisi de s'installer en France sait nous entraîner dans ses méandres de troubadour féminin. »

Revue de "Tales from the Underground" dans "Comment ça marche" N°78, France, décembre 2016

 

le temps                                   

« Tales from the Underground. Un recueil folk alternatif de 16 titres, des arrangements épurés alliant douceur des cordes et puissance vocale, tous nées dans l’obscurité des mythiques souterrains. Sortes de contes gothiques et rêveurs portés par des refrains puissants, les morceaux offrent également un dialogue, porteur d’espoir, avec la surface. »

Le Temps, Suisse, mars 201

 

presse nosenchanteurs    

« Mary s’imprègne des pierres humides, de ces murs a priori tous pareils, chargés d’histoires différentes, au-dessus comme en-dessous. Les musiques planent, les vers sont parfois en suspension, la fascination se mêle à la crainte,... on traverse le temps, s’infiltre dans les fissures, creuse un chemin… La chanson est ici une tête chercheuse : on vous recommande l’expérience. »  Nos enchanteurs… France, mai 2017

 

presse le JDS 
                                   

« Seize chansons, seize contes des souterrains imaginés et rudement bien arrangés par Christine Zufferey (sauf la 17e composée par Saint-Saëns). Inspirées de lieux où elles ont été composées, les chansons, de nombreuses ballades, portent parfois des accents folk, avec toujours des élans post-romantiques propres à la chanteuse. Christine y parle d’un monde qui se meurt, de prisons, de naufragés, d’ombres et de lumière. Avec une dominante de cordes bien maîtrisées (guitares, violon, alto, violoncelle, oud et charango), les chansons, comme dans un film, nous emportent dans un autre temps, à l’image des catacombes qui animent l’imaginaire. »

Le journal de Sierre, Suisse, mars 2017

 

logo-liberte 

« Ce qui marque le travail de Christine Zufferey est le silence. Etrange, pour une musicienne? Pas vraiment. Sans respiration, il n’y a pas de mélodie, sans calme il n’y a pas d’émotions. La Valaisanne, qui a perdu son accent sierrois au fil de ses déménagements, vient de sortir un album concept, Tales from the Underground, écrit et composé dans la quiétude des Catacombes de Paris. ………Ces sorties du côté obscur de la Ville Lumière ont inspiré à l’artiste une folk alternative solaire »

La Liberté, Suisse, mars 2017

 

 

presse lenouvelliste

« Une chanteuse qui aime jouer sur la paradoxe de la cassure et de la force… » 

« Il y a quelque chose de romantique et gothique dans “Tales from the Underground”. Elle a toujours eu quelque chose d’underground dans son rapport à la musique…… dans son plus recent projet, une folk dont le lyrisme flirte avec le gothisme.  …….. Un léger parfum d’interdit donne un charme certain à l’objet discographique. »  Le Nouvelliste, Suisse, mars 2017

 

presse ouest france 

« … L’auditoire a apprécié sa voix puissante mais fraîche, mélancolique ou enjouée, qui sait aborder les sentiments profonds autant que les réalités du quotidien. »  Ouest France, France

 

presse le telegramme  

« Accompagnée de sa seule guitare, l’artiste aurait pu chanter a cappella, tant s’exprime dans sa voix une force qui impressionne. Christine existe sans avoir besoin d’être comparée à d’autres artistes. » Le Télégramme, France

 

presse le doigt dans loeil 

« D’abord il y a la voix, une de ces voix de blues, magnétique, cuivrée, comme les sonorités d’un sax soprano à la Sidney Bechet, avec un léger voile, elle vous prend à corps et à cœur immédiatement, elle vous porte, ça ne s’explique pas, ça se vit. Elle pourrait chanter n’importe quoi, on s’en ficherait un peu. »  Le doigt dans l’œil, France

 

presse lausannecites                   

« … Les arrangements de Christine Zufferey ont le mérite de bousculer nos petites vies tranquilles… Elle est amenée à se faire davantage connaître du grand public tant son style est atypique et sa voix reconnaissable parmi d’autres. »  Lausanne Cités, Suisse

 

presse alpinfologo                           

«Une voix sensuelle et chaude qui nous emmène dans un univers particulier, un mélange de confessions intimes et d’histoires d’amour, de rencontres, de recherches et de déclarations, tout en gardant un mystère. »  Alp-Info, Suisse

 

presse zoom42 

« Il y a eu des groupes, il y a eu des styles, il y a eu des tournées, mais il reste surtout une voix et un univers. Christine est une passionnée à la créativité débordante. De projets en projets, elle ose s’aventurer en solo et réussi ce pari avec brio. »  Zoom42, France